Tout sur les tarifs dans votre annonce

Lorsqu'un visiteur de notre site web sélectionne une location de vacances sur Gîtes à la base d'une certaine période et capacité, notre système effectue un calcul du prix pour la période demandée, à condition que les tarifs sont à jour. Un certain nombre de variables y jouent un rôle.

Durée de séjour minimum

Nous voyons que beaucoup de propriétaires choisissent un séjour minimum de 7 jours, la semaine de vacances traditionnelle, souvent combinée avec le samedi comme jour de changement et un taux hebdomadaire fixe.

Cependant, de nombreux visiteurs du site Web cherchent des périodes plus courtes, par exemple des personnes en voyage, ou des gens qui ne sont pas liées aux vacances scolaires. Surtout en dehors de la haute saison, lorsque la concurrence est importante et qu'une offre importante est disponible.

Notre conseil: donnez la possibilité  (en dehors de la haute saison) d'un séjour plus court pour augmenter votre nombre de locations.

Jour d'arrivée et de départ flexible

Si vous optez pour un jour de passage flexible, les visiteurs peuvent en principe arriver n'importe quel jour de la semaine et partir n'importe quel jour, à condition de respecter le minimum de séjour. Traditionnellement, le samedi est un jour de passage très prisé, mais le samedi n'est plus un jour de voyage idéal: les samedis noir et rouge en sont la cause.

L'inconvénient d'un jour de changement flexible est que vous pouvez avoir des périodes «brisées». On part samedi, le prochain arrive mardi ... plutôt tout le monde a de belles périodes de location connectées. Mais hors de la haute saison il y a des périodes importantes dans l'année, où la location est plus difficile. Avec un jour de changement flexible, vous atteignez un plus grand public. 

La combinaison de séjour minimum avec un jour de passage fixe est la moins flexible: pour quelqu'un qui souhaite réserver 23 jours, aucun prix ne peut être calculé et ne peut être réservé directement (s'applique uniquement au module de réservation).

Notre conseil: en basse sainson, optez pour des jours de passage flexibles afin d'augmenter votre nombre de locations.

Prix ​​journalier ou taux hebdomadaire?

Si vous saisissez les périodes tarifaires sur Gites, le taux hebdomadaire est obligatoire. Dès que vous avez opté pour un séjour minimum différent ou un jour de passage flexible pour une période donnée, vous devez également indiquer un tarif journalier. Supposons que vous ayez un séjour minimum de 7 jours et que quelqu'un veuille réserver 10 jours, cela est possible en principe, à condition que vous avez un jour de changement flexible. Si vous avez saisi un tarif journalier, le système calcule un prix hebdomadaire plus trois fois le taux journalier. Vu vos frais pour une location, il est logique que votre prix quotidien soit légèrement supérieur au prix hebdomadaire divisé par 7.

Notre conseil: remplissez autant que possible un prix journalier (1/6 du prix hebdomadaire?) pour augmenter vos locations.

Prix ​​par capacité

Les visiteurs des gîtes saisissent presque toujours la capacité demandée lorsqu'ils recherchent leur maison de vacances. Vous avez la possibilité de varier dans la fourchette de prix donnée avec vos prix. Si vous faites cela, la recherche affichera le prix qui correspond à la capacité. En faisant cela vous pouvez être plus compétitif : la capacité est peut-être de 6, mais le prix que vous offrez peut être pour deux personnes. Si vous utilisez cette possibilité, vous devez saisir un montant pour toutes les capacités possibles, même si les prix sont les mêmes, donc: si vous entrez des prix pour des capacités différentes, saisissez tous les champs, même si les prix sont les mêmes.

Notre conseil: modifiez vos tarifs par capacité via le bouton jaune dans le système de période de prix pour augmenter vos locations.

Coûts supplémentaires ou "tout compris"?

Chez Gites, vous avez la possibilité d'ajouter des frais supplémentaires pour le linge de lit et de toilette et le nettoyage. De cette façon le prix de la location affiché semble plus bas.

Dans la pratique, cependant, cette coutume est devenue un gros désagrément pour les visiteurs, surtout si cela devient une longue liste de coûts supplémentaires. 

Selon les autorités fiscales, lors de la déclaration de vos revenus provenant de la location meublée, vous ne pouvez inclure qu'une prestation supplémentaire dans la déduction fiscale forfaitaire favorable (par exemple, le nettoyage). Ce qui n'est pas autorisé, c'est la revente de l'électricité et de l'eau, la location de vélos et de bateaux, etc. En calculant ces frais moyens, vous pouvez les inclure dans le loyer. Pour le locataire vous  pouvez ensuite spécifier tous les services qui sont inclus dans sa location.

Notre conseil: gérez votre marketing intelligemment et utilisez des prix tout compris pour augmenter vos locations.

Souhaitez-vous des conseils pour votre situation spécifique? N'hésitez-pas à nous contacter.

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

0 Commentaires

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Réalisé par Zendesk